Accueil / Non classé / Espace Officiels

Espace Officiels

Posted on

Retrouvez les informations et les documents utiles et nécessaires aux arbitres (5×5 et 3×3), aux officiels de table de marque, ainsi qu’aux écoles d’arbitrage.

L’ensemble des documents relatifs aux officiels sont consultables en cliquant ici

Comment devenir arbitre ?

Le Comité propose une formation à la fois pratique et théorique pour accéder au diplôme d’arbitre départemental. Les pré-requis pour s’inscrire à cette formation sont d’être âgé de 14 ans au minimum et d’être licencié à la FFBB.

Les dates de formation ainsi que le formulaire d’inscription sont à retrouver dans la rubrique Formation des Officiels.

Testez vos connaissances en arbitrage en faisant ce petit quiz.

École d’arbitrage

C’est la nouvelle charte des officiels qui intègre le concept des écoles d’arbitrage club (Arbitre et OTM). Le but de l’école d’arbitrage est de promouvoir les fonctions d’officiels et d’organiser des formations d’arbitre de club et d’OTM de club. Toute école existante est à minima de Niveau 1. La validation de l’école d’arbitrage en niveau 2 est donnée par le Comité Départemental selon cinq critères.

Une école d’arbitrage c’est:

  • une structure identifiée au sein d’un club, d’un regroupement de clubs ou d’une CTC
  • un responsable de formation attitré validé par la CDO
  • un ou plusieurs formateurs par club (arbitre, entraineur ou dirigeant,…)
  • une formation sur des rencontres à domicile ne faisant pas l’objet d’une désignation d’arbitres par le comité départemental

La validation des arbitres club et OTM sera faite par le Comité départemental sur demande du club sous 2 conditions:

  • Avoir validé le E-learning propre à sa spécialité (Arbitre ou OTM)
  • Avoir officié sur 5 rencontres dans son club.

 Afin d’accompagner les clubs au mieux dans la démarche d’une création d’école d’arbitrage, la CDO a rédigé un document récapitulatif avec toutes les informations nécessaires et utiles.

Pas d’arbitre, pas de match…

C’est sur cette évidence que nous avons choisi de développer notre propos. Car il est plus que jamais nécessaire de préserver un statut de l’arbitre. En effet, selon un sondage réalisé par la Poste-TNS Sofres, si trois Français sur quatre ont une image positive des arbitres, ils sont aussi 91% à estimer que leur rôle est de plus en plus difficile, en raison notamment du comportement des joueurs (76%), de celui des supporteurs (66%) et du manque de respect de l’autorité (61%).
Il est bien évidemment toujours possible de commenter une rencontre entre spectateurs, de “refaire le match”, c’est même ce qui nourrit la passion. Mais il est aussi nécessaire de revenir sur quelques vérités trop souvent oubliées.

 

Top